Capsule temporelle - Jean Paul Gaultier


Article par Caroline Paquette-Méthé


Bonjour et bienvenue dans ma capsule temporelle dans laquelle je vous emmène avec moi explorer un peu l’histoire de la Mode! Car la Mode, c’est bien plus qu’une histoire de créativité et de tendance; la Mode, c’est aussi une histoire d’évolution, d’avancées techniques et de révolutions. Je vous propose d’explorer ses codes au détour des grands designers de ce monde, des époques et des territoires car la mode n’est rien sans contexte.

Gaultier, un mâle sensible

Transportons nous dans la France des années 70. À l’époque, la scène de la mode est dominée par le très classe et très conventionnel Yves Saint-Laurent. Surgit alors de l’ombre un nouveau designer : Jean-Paul Gaultier. Il ne fallut pas longtemps pour que la maison de couture de Jean Paul Gaultier s’impose comme une incontournable du monde très sélect de la mode. 

Dès le début, il subjugue le monde par ses créations anticonformistes. C’est que Jean-Paul aime jouer avec les codes et les normes de la mode : il les remet en question, les transgresse et les réinvente à volonté.

 Portrait photographie et peinture de Jean-Paul Gaultier par Pierre et Gilles, 1990

Portrait photographie et peinture de Jean-Paul Gaultier par Pierre et Gilles, 1990

 Homme punk d'âge mur pour la collection Automne-Hiver 2014

Homme punk d'âge mur pour la collection Automne-Hiver 2014

Son incessante quête de différence et sa curiosité des autres le mènent à s’inspirer de tout : la religion, les costumes ethniques, les contes de fées, les uniformes, les contre-cultures… Ses designs éclectiques empreints d’un brin de folie sont souvent perçus comme étant provocateurs. Rapidement, son refus des conventions et des vérités établies lui mérite un nouveau surnom, celui d’«enfant terrible de la mode ».

Mais ça ne s’arrête pas là! Derrière sa panoplie de pulls rayés et ses jupes pour homme se cache une idéologie toute simple : la mode est pour tout le monde. À sa conception multiculturelle de la mode s’ajoute une dimension multisexe.

La femme a droit au pouvoir tout comme l’homme a droit à la faiblesse
— Jean-Paul Gaultier

Sur la planète mode de Jean-Paul Gaultier, les femmes sont fortes et masculines et les hommes sensibles et féminins, car selon lui « la femme a droit au pouvoir tout comme l’homme a droit à la faiblesse. » Dans les publicités de la maison de couture, l’opposition homme-femme est souvent mise en scène et donne lieu à une alternance de pouvoir et de séduction entre les différents personnages. On peut notamment apercevoir tour à tour les personnages de ses parfums Classique et le Mâle se faire de l’œil d’une pub à l’autre.

 Parfums pour homme "Le Mâle" et pour femme "Classique"

Parfums pour homme "Le Mâle" et pour femme "Classique"

Attardons-nous un peu sur le Mâle… Le parfum fut créé en 1995, une époque où le marché des parfums pour hommes n’était pas encore très développé. Pour son marketing, on a misé d’emblée sur l’homme gay. Toute l’imagerie créée pour ce produit tourne autour du personnage du marin, qui porte l’iconique rayure et qui représente autant la virilité que l’homosexualité. Le Mâle se veut alors sexuellement et sensuellement ouvert. D’abord stéréotypé, le personnage du Mâle évolua tranquillement et son parfum devint de plus en plus populaire. Il est aujourd’hui porté autant par les femmes que les hommes et demeure l’un des parfums pour homme les plus vendus en Europe depuis les années 2000.

   
  
   0 
   0 
   1 
   19 
   109 
   Ecole Architecture de l'Université Laval 
   1 
   1 
   127 
   14.0 
  
  
   
  
    
  
   Normal 
   0 
   
   
   21 
   
   
   false 
   false 
   false 
   
   FR 
   JA 
   X-NONE 
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
   
   
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
    
  
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Tableau Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:12.0pt;
	font-family:Cambria;
	mso-ascii-font-family:Cambria;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Cambria;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;
	mso-ansi-language:FR;
	mso-fareast-language:EN-US;}
 
  Corset pour femme enceinte porté par la mannequin Jourdan Dunn dans le cadre du défilé « Bad Girls-Point G » Printemps-été 2010

Corset pour femme enceinte porté par la mannequin Jourdan Dunn dans le cadre du défilé « Bad Girls-Point G » Printemps-été 2010

La récurrence des corsets dans ses collections a froissé de nombreuses féministes, surtout après le combat des années 60 pour la libération du corps féminin. Paradoxalement, les corsets de Jean-Paul ont contribué à cette libération en offrant une ré-interprétation, parfois humoristique, mais toujours pleine de style, de ce qui était autrefois un outil d’enfermement du corps féminin. Les femmes corsetées de Jean-Paul sont fortes, belles et libérées d’une mode imposée et normalisée. Sous ses mains, le corset devient un symbole de puissance. 

Gaultier est aussi synonymes de beautés différentes. Il se positionne en véritable activiste de la beauté au pluriel en rejetant les mannequins standardisés et indifférenciés et en engageant des mannequins de tous les âges et de toutes les tailles. Il a souvent recours aux castings sauvages pour compléter sa sélection de top modèles professionnelles et a déjà publié une annonce dans un journal disant « Créateur non conforme recherche mannequins atypiques – gueules cassées ne pas s’abstenir. »

 Le drag queen Conchita Wurst cloture en 2014 le défilé Jean-Paul Gaultier

Le drag queen Conchita Wurst cloture en 2014 le défilé Jean-Paul Gaultier

 Velvet D'amour, mannequin taille plus, au défilé printemps-été 2007

Velvet D'amour, mannequin taille plus, au défilé printemps-été 2007

Jean-Paul Gaultier a aussi marqué le monde de la culture pop avec de nombreuses collaborations. Il a conçu les vêtements du tour « Blond Ambition » pour Madonna, il a dessiné les costumes de plusieurs films dont « Le cinquième élément » de Luc Besson et « The Skin I Live In » de Piedro Almodóvar; il a créé des costumes pour plusieurs spectacles de danse dont ceux de la chorégraphe Régine Chopinot et il a habillé de nombreuses personnalités dans plusieurs contextes telles que Lady Gaga, Nicole Kidman, Pierre Lapointe, Dita Von teese, Mylène Farmer, Kurt Cobain et Carla Bruni-Sarkozy pour ne nommer qu’elles.

 Madonna portant un corset Jean-Paul Gaultier sur mesure sur scène à Tokyo, le 18 avril 1990. Dans cette tournée elle simule la masturbation sur scène.

Madonna portant un corset Jean-Paul Gaultier sur mesure sur scène à Tokyo, le 18 avril 1990. Dans cette tournée elle simule la masturbation sur scène.

C’est donc avec beaucoup de générosité, d’humour, de sensibilité, d’intelligence et avec un brin d’impertinence que Jean Paul Gaultier a marqué l’histoire de la mode. Il a su créer à travers son amour de la vie et des gens une esthétique post-moderne sans prétention et humaniste dans laquelle hommes et femmes sont libres d’exprimer leur individualité.

 Collection "Rabbin chic" Jean-Paul Gaultier, Automne-hiver 1993

Collection "Rabbin chic" Jean-Paul Gaultier, Automne-hiver 1993

Article par Caroline Paquette-Méthé