Entrevue avec Felipe Del Pozo!


Entrevue par Avril Franco


Felipe!

Après plus de 30 ans de carrière derrière la cravate à te démener pour le bon succès des autres, nous sommes curieuses d’en connaître davantage sur ton parcours et de découvrir ce qui te pousse depuis toutes ces années à faire le métier que tu fais.

Cette fois-ci, c’est à ton tour d’être interviewé!

 
 

Débutons cette entrevue!


1) Tout d’abord commençons par le commencement, pour ceux et celle qui ne comprennent pas bien les subtilités du métier d’un attaché de presse, peux-tu nous dire dans tes mots en quoi consiste plus précisément ton travail? 

Virginie Coossa Geneviève Borne Caroline Néron Mahée Paiement Summum .jpg
Pour la plupart des gens le métier d’attaché de presse est une énigme. À la base, mon travail consiste à faire connaître un artiste, un évènement ou un produit par l’entremise des médias et de contacts privilégiés. Je dois m’assurer de transmettre toute information pertinente, mais aussi de développer un message ou une image. J’aime me définir comme un “RP” un terme qui est un amalgame de relations de presse et de relations publiques.

2) Est-ce que tu as toujours rêvé de faire ce métier ou tu as découvert ta vocation à travers des essais-erreurs? 

Tout jeune, je rêvais d’être joueur de soccer… et de devenir journaliste. J’ai écrit pour le 7 Jours, Star Inc, Star Système, le Lundi, le TV Hebdo et même, Filles d’Aujourd’hui tout en complétant mes études en communication à l’UQAM. Puis,  je suis devenu recherchiste en télévision (Le Poing J, entre autres) et le premier directeur général du magazine Summum. J’ai été un touche-à-tout en communication avant de trouver ma vocation et de choisir les relations de presse et les relations publiques pour de bon.

3) Nous sommes curieuses de savoir si à quelque part dans ton parcours tu as eu un moment magique où tu as su que tu étais à la bonne place dans la vie et que c’était la bonne voie à suivre pour toi?

J’ai un coup de nostalgie en répondant à cette question le lendemain de l’annonce de la disparition de MusiquePlus. Cette chaîne a marqué une étape inoubliable dans ma carrière avec tellement d’évènements magiques comme son 10ième anniversaire, les passages des Backstreet Boys et les Spice Girls! J’étais un jeune attaché de presse, un kid de 25 ans avec des broches, ma bague tête de mort et avec presque pas de tattoos encore! J’étais juste heureux de faire partie de l’équipe de Pierre Marchand, un vrai mentor et de débuter ma collaboration avec Anne-Marie Losique. Grâce à Sonia Benezra, j’ai pu obtenir ce poste d’attaché de presse. Pour moi, c’était énorme, c’était l’aboutissement de tout ce dont je rêvais dans ma vingtaine!

4) Malgré les bons moments et les réussites, as-tu eu des moments où tu as douté? Ce n'est définitivement pas chose facile que de travailler à son compte et de tout gérer tout seul au début. Je pense que c'est une étape par laquelle tout entrepreneur doit passer au moins une fois dans sa vie ( si ce n’est pas 50x haha ). Si oui, tu as le droit aussi de nous dire comment tu t'es sorti du doute ( parce qu'on aime tous ça les dénouements positifs haha )

À tous les jours et ce, depuis le tout début! On ne choisit  pas d’être attaché de presse pour la gloire ni pour devenir riche. C’est une passion, c’est un sentiment inexplicable de vivre les coulisses d’un projet depuis ses débuts. C’est peut-être cliché à dire, mais en étant père, je n’ai plus le droit de douter. Je travaille pour deux, je dois penser à l’avenir et plus seulement au moment présent comme je faisais auparavant.

5) On ne peut s’empêcher de sourire quand on voit comment tu portes si bien ton look jeune rockeur, qu'est-ce qui se cache derrière ce style?

 
Juste un gars authentique, vrai et old school! Christian Benner, un designer de New York, a pour slogan: “Rock and roll saved my soul.” C’est vrai pour moi aussi: le rock, c’est ma bible à moi. Je me retrouve autant dans le mouvement “do it yourself” punk rock que chez les poètes de la Beat Generation, chez tous les rebelles, ceux qui sortent des sentiers battus. Depuis des années, ma mère aimerait que je m’habille comme un homme de mon âge! Je ne suis pas capable, je me sens déguisé en veston et j’ai un blocage psychologique avec les noeuds de cravate!
Capture d’écran 2019-02-19 à 9.59.25 AM.png
 

6) Avec la folie des réseaux sociaux depuis quelques années, comment ton métier a évolué? Crois-tu que ça te simplifie la vie ou tu vois ça comme un défi supplémentaire à gérer? 

En 30 ans, j’ai vu les premiers gros ordinateurs, les cellulaires aux énormes antennes, les fax et les paget! Toute nouvelle technologie simplifie la vie, permet de gagner du temps, mais à mon avis, il faudra toujours préserver le côté humain des communications et ne pas chercher à emprunter des raccourcis ni à se cacher derrière un écran d’ordinateur. Il est important de trouver un juste milieu entre le monde virtuel et la réalité parce que nous ne serons jamais des robots. Je suis de la vieille école, je vais toujours préférer un coup de fil, une poignée de main ou encore un sourire sincère.  

7) En 30 ans de carrière tu as dû en accumuler des anecdotes mémorables! As-tu un souvenir marquant qui te vient en tête rapidement? 

Les premières anecdotes qui me viennent en tête sont celles que je dois censurer! Il n’y a rien de plus important que la confiance et le respect entre  une personnalité et son attaché de presse. Je suis une taupe, je garde tout pour moi. Je peux t’assurer que j’ai presque tout vu et tout entendu! Il y a tout un univers “backstage” et surtout, après un spectacle! Dis-toi que ce qu’on peut voir au cinéma ou encore à la télévision est en très, très grande partie véridique!

8) Comment ton rôle de papa a-t-il changé ta vie/ta carrière ?

Depuis la naissance de ma fille, mes priorités ont changé, ma petite fille est ma priorité. Il n’y a rien de plus important qu’elle et son bonheur.  Maintenant, ma carrière passe après ma famille. Grâce à elle, j’ai la sensation d’être un meilleur professionnel, elle fait de moi un meilleur homme.

9) As-tu une personnalité avec qui tu rêverais un jour de travailler? #letstelltheuniverse

Jack Kerouac, Claude Péloquin et Pierre Falardeau, Michael Hutchence (INXS - j’ai pu travailler avec lui à MusiquePlus et au Poing J, une vrai rock and roll star!) du côté de ceux qui sont dans l’au-delà. Et pourquoi pas rêver un peu… Mickey Rourke et David Beckham (*ce lundi , j’ai rencontré Fabio Marques (Sick Barber), le coiffeur personnel de David Beckham et créateur de la gamme de produits House 99., j’en reviens pas encore! C’est le plus près que je serai de Beckham!).
IMG_7238.jpg

10) La question classique pour finir, mais dont on ne peut se passer, qu’est ce qui t’attends pour les prochaines années? Comment vois-tu ton futur? 

J’aimerais être un exemple positif d’intégration pour les immigrants. Si je pouvais être un modèle ou tracer la voie à d’autres qui sont nés ailleurs, j’aurais réussi quelque chose d’important. À mes débuts, il n’y avait aucun Chilien ni Latino-Américain dans le milieu des communications. Je suis fier de mes racines chiliennes et aussi fier d’avoir grandi ici.
 

Pour conclure cette entrevue, nous te souhaitons un futur à la hauteur de tes dernières 30 années de carrière! Un passionné comme toi, on n’a pas fini d’en entendre parler :)

On vous laisse sur le lien de l’évènement bénéfice qu’organise Felipe, à l’occasion de son 50ème anniversaire et de son 30 ans de carrière, ce jeudi le 21 février au profit d’Amnistie Internationale!

❤️Entrée gratuite pour tous au profit d'Amnistie Internationale

https://www.facebook.com/events/335887890597974/

 


EN VOIR PLUS sur l’édition de janvier